Plan de suivi de la plantation du G7 (parc des Pionniers)

HISTORIQUE DE LA PLANTATION

Le 30 mai 2018, en collaboration avec l’Organisme de bassins versants Manicouagan, la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU) a organisé une plantation au parc des Pionniers à Baie-Comeau. L’emplacement sélectionné pour la plantation a été sujet à une restauration au niveau du sol, puisqu’il s’agit d’un ancien dépôt de matière résiduelle de la papetière à proximité. Au total, 1 000 arbres ont généreusement été donnés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) afin que l’événement ait lieu. Cet événement s’inscrivait dans le cadre du projet national A.R.B.R.E et visait à contrebalancer en partie les émissions de gaz à effet de serre liées à la tenue du Sommet du G7 à Charlevoix et au cours duquel le Canada assurait la présidence en 2018.

Le jour de l’événement, ces 1 000 arbres ont été plantés par 54 élèves de l’école Uashkiikan de Pessamit et de l’école Boisvert de Baie-Comeau. L’activité offrait d’ailleurs un volet éducatif durant lequel les élèves ont pu en apprendre davantage sur l’importance de l’environnement,  sur le rôle des arbres en tant que puits de carbone ainsi que l’impact positif des arbres sur la qualité de l’air. 

Bien entendu, le projet a également contribué à bonifier les aires forestières du parc des Pionniers.

AVENIR DE LA PLANTATION

L’objectif ultime de l’OBVM est de faire de cette plantation un site à visée écologique et d’éducation relative à l’eau. On parle donc d’un site où l’arbre est au service de l’eau, notamment par les services écologiques qu’il confère: l’arbre stabilise les sols, prévient le ruissellement et contribue à la biodiversité du milieu.

Afin de viser la pérennité de la plantation, l’Organisme de bassins versants Manicouagan assure annuellement l’entretien, le suivi du taux de croissance et le suivi du taux de survie des arbres plantés.

En 2021, l’organisme ainsi qu’une dizaine de bénévoles sont retourné planter 150 conifères en remplacement aux spécimens qui n’avaient pas survécu depuis 2018. D’autres activités de ce type seront à venir.

En attendant, l’OBVM s’assurera de réaliser un plan de suivi, d’entretien et d’aménagement de la plantation du G7.

AVENIR DE LA PLANTATION

L’objectif ultime de l’OBVM est de faire de cette plantation un site à visée écologique et d’éducation relative à l’eau. On parle donc d’un site où l’arbre est au service de l’eau, notamment par les services écologiques qu’il confère: l’arbre stabilise les sols, prévient le ruissellement et contribue à la biodiversité du milieu.

Afin de viser la pérennité de la plantation, l’Organisme de bassins versants Manicouagan assure annuellement l’entretien, le suivi du taux de croissance et le suivi du taux de survie des arbres plantés.

En 2021, l’organisme ainsi qu’une dizaine de bénévoles sont retourné planter 150 conifères en remplacement aux spécimens qui n’avaient pas survécu depuis 2018. D’autres activités de ce type seront à venir.

En attendant, l’OBVM s’assurera de réaliser un plan de suivi, d’entretien et d’aménagement de la plantation du G7.

AVENIR DE LA PLANTATION

L’objectif ultime de l’OBVM est de faire de cette plantation un site à visée écologique et d’éducation relative à l’eau. On parle donc d’un site où l’arbre est au service de l’eau, notamment par les services écologiques qu’il confère: l’arbre stabilise les sols, prévient le ruissellement et contribue à la biodiversité du milieu.

Afin de viser la pérennité de la plantation, l’Organisme de bassins versants Manicouagan assure annuellement l’entretien, le suivi du taux de croissance et le suivi du taux de survie des arbres plantés.

En 2021, l’organisme ainsi qu’une dizaine de bénévoles sont retourné planter 150 conifères en remplacement aux spécimens qui n’avaient pas survécu depuis 2018. D’autres activités de ce type seront à venir.

En attendant, l’OBVM s’assurera de réaliser un plan de suivi, d’entretien et d’aménagement de la plantation du G7.