secteur panoramas

 

Projet éducatif sur l'eutrophisation des plans d'eau et les changements climatiques en Manicouagan

 

 

L’Organisme de bassins versants Manicouagan a réalisé un projet éducatif sur l’eutrophisation des plans d’eau et les changements climatiques avec les 120 élèves de 4e secondaire de la polyvalente des Baies.

 

 

En collaboration avec les enseignants du programme Science et technologie de l’environnement de la polyvalente des Baies, l’OBVM a élaboré des d’outils pédagogiques qui ont permis d’approfondir des notions au programme de 4e secondaire. Le contenu apporté par l’OBVM a mis en lumière les enjeux présents en Manicouagan en matière de gestion de l’eau. Les notions de bassins versants, d’eutrophisation des plans d’eau et de changements climatiques sont déjà des concepts prescrits dans les programmes de Science et technologie et Science et technologie de l’environnement en 4e secondaire. Notre projet a permis de bonifier le contenu en apportant beaucoup d’exemples concrets de ce qui se passe ici chez nous à Baie-Comeau et en Manicouagan. 

 

Grâce à l’appui financier de la Fondation Alcoa, l’OBVM a atteint les objectifs de son projet soit d’élaborer des outils pédagogiques tels qu’une maquette en 3D d’un bassin versant, d’offrir 5 ateliers en classe et de réaliser une activité sur le terrain. Cette activité a eu lieu en septembre dernier au club de Golf de Baie-Comeau et consistait à la végétalisation d’une bande riveraine. Près de 500 arbustes ont été plantés par l’équipe de l’OBVM et par quelques étudiants volontaires de la polyvalente des Baies.  Nous sommes tous des acteurs de l’eau, nous avons une responsabilité citoyenne envers nos lacs et nos cours d’eau et la plantation d’arbustes en bordure de la rivière Amédée est une belle façon de préserver cette richesse collective ! 

 

Pour Nathalie Lavoie, enseignante en science et technologie de l’environnement à la polyvalente des Baies, l’activité fut un succès. L’OBVM ainsi que les enseignants qui ont participé cette année, aimerait reconduire le projet l’an prochain.

 

Eutrophisation et changements climatiques