57, place La Salle
Baie-Comeau (Québec) G4Z 1J8

Téléphone: 418-298-0742

Nous contacter par courriel

Historique

Avant l’OBVM…


À partir du Plan d’action et de réhabilitation écologique (PARE) du Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire, la rivière aux Anglais a été ciblée comme étant une priorité d’action pour la communauté locale.


Le Conseil de bassin, véritable outil de concertation, est apparu comme la solution la mieux adaptée pour mettre en place une gestion intégrée et durable de l’eau du bassin versant de la rivière aux Anglais. La Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA), instigatrice de ce concept, s’est associée à la démarche pour mettre en place le Conseil de bassin de la rivière aux Anglais, qui a vu le jour en novembre 1999 sous la forme d’une table de concertation multisectorielle. Cette table de concertation réunissant l’ensemble des intervenants industriels, municipaux et sociaux, a permis, dans un premier temps, d’échanger de l’information et des perceptions. Par la suite, la liste des préoccupations a été dressée et les priorités d’actions ont été établies. Pour assurer la pérennité des démarches amorcées, les membres du Conseil de bassin se sont entendus pour donner un nouvel essor à la table de concertation en lui donnant un statut légal. Le CBRA s’incorpore en juin 2002. En mars 2002, le bassin versant de la rivière aux Anglais, de par sa problématique particulière de gestion des débits, était identifié par le ministère de l’Environnement comme prioritaire pour la mise en œuvre de la gestion intégrée par bassin versant de la Politique National de l’eau.

Le Conseil de Bassin de la rivière aux Anglais devient OBV…

Le 5 mars 2009, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, Madame Line Beauchamp, annonçait le déploiement de la gestion intégrée de l’eau par bassin versant (GIEBV) à l’ensemble du territoire du Québec. En tout, 40 organismes de bassin versant furent répartis sur l’ensemble de la province. Par la même occasion, elle mandatait le Conseil de bassin de la rivière aux Anglais pour mettre en place une structure qui serait responsable de la GIEBV à l’intérieur du nouveau territoire. Le 16 décembre 2009, le  Conseil de bassin de la rivière aux Anglais (CBRA) modifiait ses lettres patentes pour tenir compte du nouveau territoire et ainsi former l’Organisme de bassins versants Manicouagan (OBVM).

Par ce redécoupage, le MDDEP octroie au CBRA un territoire beaucoup plus grand que celui précédemment piloté pendant près de 10 ans soit, un peu plus de 70 000 km2 contrairement à 430 km2. Les limites territoriales sont définies de l’est à l’ouest par la petite rivière Trinité et par la rivière Papinachois et du nord au sud, par la rivière Caniapiscau et par le fleuve St Laurent. Ainsi, l’OBVM englobe la totalité de la MRC de Manicouagan et une bonne partie de la MRC de Caniapiscau, elle touche également la MRC de Sept-Rivières et une partie de la MRC du Fjord. L’OBVM occupe toujours les mêmes bureaux au 57 Place LaSalle, mais s’identifie maintenant à une nouvelle bannière.